A 193 mètres d’altitude, avec une superficie de 1 000 hectares, Peymeinade, où il fait bon vivre, se situe au pied de la colline de Cabris, à 45 km des premières pistes de ski et à 20 km des plages de la méditerranée.


 


Peymeinade ne devient une commune indépendante qu’en 1868, jusqu’à cette date son histoire se confond avec celle de Cabris. Ce n’est qu’au début du XIIIe siècle que certains habitants de Cabris commencent à résider en permanence dans l’aval, dans des maisons construites sur une petite colline au pied de la grande colline de Cabris. 


En 1701, le toponyme « hameau de Peymeinade » apparaît dans les cadastres. C’est cette petite éminence qui a donné son nom à Peymeinade. « Pey » signifiant : éminence ou colline, « Meinade » signifiant Petit enfant. 


La commune s’étend vers le Sud jusqu’à la Siagne et la commune d’Auribeau, sur environ 4 km, constituée de collines et de vallons, elle est traversée par la route Nationale de Grasse, l’ancien chemin Royal, qui délimite des espaces géographiques variés :


Au nord de la route Nationale, vous découvrirez le vieux village, avec l’Eglise Saint-Roch construite en 1724.
Sur la petite place, vous pourrez y découvrir un trompe l’œil sur la façade d’une maison, des puits et des citernes qui permettaient autrefois de stoker l’eau et de la garder fraîche.
Des lavoirs et des fontaines alimentés autrefois par la Siagne, aujourd’hui par le canal Belletrud. Les femmes se réunissaient pour accomplir « la bugado », grande lessive qui prenait des allures de fêtes et durait plusieurs jours. Vous flânerez dans les hameaux des Jaïsous et des Jacourets, que le canal de la Siagne traverse, offrant une superbe promenade bucolique au charme paisible et pittoresque.
 


Le long de l’axe routier, devenu rue principale du village moderne, on trouve 110 commerces, 4 groupes scolaires, un collège, une piscine et un complexe sportif important. Ainsi que la petite chapelle Saint-Marc érigée en 1860. Saint Marc étant considéré comme le protecteur de la vigne et du blé. A l’intérieur vous pourrez y découvrir des fresques murales datant de 1979.


Au sud de cet axe, les quartiers du Candéou (grande colline) et ses chênes-lièges, traversés par une piste forestière réglementée qui vous conduira jusqu’à Auribeau.


Pendant l’été vous pourrez assister dans sa magnifique pinède « le parc Daudet » non seulement à tous les spectacles d’été, à des séances de cinémas en plein air, mais aussi au festival de jazz, « Jazz in’ Peymeinade » sur trois soirées consécutives au mois de juillet. Peymeinade fête son saint patron « Saint-Roch », protecteur de la peste dans la tradition chrétienne, le premier week-end d’Août avec un grand aïoli populaire.


 



 


Maison du Tourisme
Place du Centenaire
06530 Peymeinade
+ 33 (0)4 93 66 19 19
tourisme@peymeinade.fr
www.tourismepeymeinade.info