Village provençal, qui compte à ce jour 1288 habitants, niché dans l’Arrière Pays Grassois, à environ 350 mètres d’altitude, se situe sur les Balcons de la Côte d’Azur.


 


La préhistoire et l’Antiquité
Le découpage communal a placé sur le territoire de SPERACEDES, une de ces nombreuses enceintes, faite de gros blocs de pierre superposés, construite vers le milieu du premier millénaire, avant notre ère par des populations que l’on désigne, d’une façon générale, sous le nom de Ligure.Cette enceinte placée au sommet des « audides », de forme ovale et à plusieurs murailles concentriques, a été citée dès 1904, mais n’a jamais fait l’objet de fouilles. Les éléments recueillis en surface par les archéologues Marcellin Bottin et Paul Goby attestent, en tout cas, une occupation dans les trois derniers siècles de notre ère.


Paul Goby a fouillé en 1905 une intéressante petite grotte, la grotte « Ardisson » où il a recueilli quantité de débris de poterie romaine et indigène, une fibule et une monnaie de Tibère, empereur romain mort en l’an 37 de notre ère. A la lumière des récentes fouilles effectuées en Languedoc, cette grotte apparaît non pas comme un habitat, mais comme un de ces nombreux lieux souterrain consacrés à une ou plusieurs divinités inconnues, et d’un usage populaire. Son occupation s’étend sur environ deux siècles.


 


CURIOSITES


MOULINS À HUILE
Les moulins à huile du village ont une longue et belle réputation. Déjà rénové en 1902, le moulin DAVER était le plus moderne de la région avec son moteur à pétrole et son système hydraulique très élaboré pour l’époque. Les malaxeurs et les énormes presses fonctionnèrent jusqu’en 1976. Aujourd’hui il est encore possible de voir une partie des installations d’avant garde du début du siècle, préservées, intactes. Ce moulin est, à ce jour, doté d’une installation des plus modernes.
Le moulin « Doussan », exploité par Monsieur Baussy, a lui aussi été bien modernisé mais laisse voir un magnifique vestige des temps passés : une roue à eau de 11 mètres de diamètre.


 


LE VILLAGE
Le nom de SPERACEDES apparaît, pour la première fois au XIème siècle sous l’appellation de : « La PERASCEDA » appartenant au Latin du début du Moyen-Âge, dérivé du verbe : « Perraccedere » dont la traduction est « s’approcher de travers ».

Au début du siècle et jusqu’en 1948, SPERACEDES s’écrivait encore « ESPERACEDE ». Les armoiries, montrent une chèvre couronnée. La chèvre rappelle que la Commune de SRERACEDES fut détachée de la commune de Cabris en 1911. La couronne et le Lys sont les attributs de Saint Casimir, patron du village. Ce petit village provençal, complanté d’oliviers, est un havre de paix et de tranquilité, loin des bruits des villes et d’autoroutes. Le panorama est des plus beaux et surtout : « Village des gens heureux - Y passer quelques jours est un bol de jouvence. »


" A ben leu ! - A bientôt ! "


 



Mairie de Spéracèdes
11 Bd Docteur Sauvy
06530 Spéracèdes
Tél : +33 (0)4 93 60 58 73
contact@speracedes.fr
www.speracedes.fr